Édition du

vendredi 29 juillet 2022

Première lecture

Jr 26, 1-9
Lecture du livre du prophète Jérémie

Au début du règne de Joakim,
fils de Josias, roi de Juda,
il y eut cette parole venant du Seigneur :
« Ainsi parle le Seigneur :
Tiens-toi dans la cour de la maison du Seigneur.
Aux gens de toutes les villes de Juda
qui viennent se prosterner dans la maison du Seigneur,
tu diras toutes les paroles
que je t’ai ordonné de leur dire ;
n’en retranche pas un mot.
Peut-être écouteront-ils,
et reviendront-ils chacun de son mauvais chemin ?
Alors je renoncerai au mal que je projette de leur faire
à cause de la malice de leurs actes.
Tu leur diras donc :
Ainsi parle le Seigneur :
Si vous ne m’écoutez pas,
si vous ne marchez pas selon ma Loi,
celle que j’ai mise sous vos yeux,
si vous n’écoutez pas les paroles
de mes serviteurs les prophètes,
que je vous envoie inlassablement,
et que vous n’avez pas écoutés,
je traiterai cette Maison comme celle de Silo,
et ferai de cette ville un exemple de malédiction
pour toutes les nations de la terre. »

Les prêtres, les prophètes et tout le peuple entendirent Jérémie
proclamer ces paroles dans la maison du Seigneur.
Et quand Jérémie eut fini de dire à tout le peuple
tout ce que le Seigneur lui avait ordonné de dire,
les prêtres, les prophètes et tout le peuple
se saisirent de lui en disant :
« Tu vas mourir !
Pourquoi prophétises-tu, au nom du Seigneur,
que cette Maison deviendra comme celle de Silo,
que cette ville sera dévastée et vidée de ses habitants ? »
Et tout le peuple se rassembla autour de Jérémie
dans la maison du Seigneur.

Psaume

Ps 68 (69), 2.5ab, 5cd.8, 9-10, 14
R/ Dans ton grand amour, Dieu, réponds-moi.

Sauve-moi, mon Dieu :
les eaux montent jusqu’à ma gorge !
Plus abondants que les cheveux de ma tête,
ceux qui m’en veulent sans raison.

Ils sont nombreux, mes détracteurs,
à me haïr injustement.
C’est pour toi que j’endure l’insulte,
que la honte me couvre le visage.

Je suis un étranger pour mes frères,
un inconnu pour les fils de ma mère.
L’amour de ta maison m’a perdu ;
on t’insulte, et l’insulte retombe sur moi.

Et moi, je te prie, Seigneur :
c’est l’heure de ta grâce ;
dans ton grand amour, Dieu, réponds-moi,
par ta vérité sauve-moi.

Évangile

Alléluia. Alléluia. Moi, je suis la lumière du monde, dit le Seigneur. Celui qui me suit aura la lumière de la vie. Alléluia.
Lc 10, 38-42
Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus entra dans un village.
Une femme nommée Marthe le reçut.
Elle avait une sœur appelée Marie
qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole.
Quant à Marthe, elle était accaparée
par les multiples occupations du service.
Elle intervint et dit :
« Seigneur, cela ne te fait rien
que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ?
Dis-lui donc de m’aider. »
Le Seigneur lui répondit :
« Marthe, Marthe, tu te donnes du souci
et tu t’agites pour bien des choses.
Une seule est nécessaire.
Marie a choisi la meilleure part,
elle ne lui sera pas enlevée. »

Méditation

Nous avons déjà entendu, dimanche de la semaine dernière, cet évangile de Marthe et Marie. Il nous est donné à nouveau aujourd’hui où nous célébrons Sainte Marthe. Il est toujours intéressant d’entendre le même évangile à quelques jours d’intervalle : c’est souvent l’occasion d’approfondir une parole que nous n’avons pas toujours bien accueillie la première fois ou que nous avons pu oublier entretemps. Les deux sœurs de l’évangile nous invitent, ensemble, à fonder toute notre vie dans la prière, cette relation intime que Marie entretenait avec le Seigneur, pour que toutes nos actions, tout notre engagement dans le monde trouve sa source dans l’écoute du Seigneur. Surtout pendant l’été, nous pouvons être tentés de succomber à des distractions et de nous écarter de cette source. Avec Marthe aujourd’hui, accueillons cette invitation à recentrer encore notre vie sur l’adoration pour qu’elle porte davantage de fruits dans toutes les actions que le Seigneur nous indique.

Méditation par le Père Alain de Boudemange

Chant du jour

Jésus est le chemin

R. Jésus est le chemin qui nous mène droit vers le Père,
C´est lui qui est la Vérité, Il est la vie !

1. Jamais homme n´a parlé ainsi que celui-là,
Non personne ne peut faire les signes qu´il accomplit,
Dieu est avec lui

2. Jean-Baptiste nous a dit : ´Voici l´Agneau de Dieu´,
Car c´est lui que le Père a marqué de son sceau,
Venez et voyez.

3. Celui qui croit en moi a la vie éternelle,
Qui me suit marchera, non pas dans les ténèbres,
Mais dans la lumière !

4. En gardant ma parole, vous serez mes disciples,
Alors vous connaîtrez vraiment la vérité
Qui vous rendra libres.

5. Qui ne prend pas sa croix, ne peut suivre mes pas,
Mais qui perdra sa vie pour moi la sauvera,
Marchez à ma suite !

6. Mon Royaume n´est pas de ce monde ici-bas
Je suis Roi et quiconque est de la vérité,
Écoute ma voix.

7. À nouveau je viendrai, vous prendrai avec moi,
Et du lieu où je vais vous savez le chemin,
Ayez foi en moi.

8. De son sein couleront, oui, des fleuves d´eaux vives,
Recevez l´Esprit Saint pour être dans le monde,
Témoins de l´amour !

Paroles et musique : G. du Boullay


© 1989, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

It seems we can't find what you're looking for.

Belle journée avec DIEU !

Je partage cette page à un ami

Ma prière quotidienne

par email ou avec l'application mobile

INSCRIPTION

au mail quotidien Prier Aujourd'hui

TÉLÉCHARGER

l'application Prier Aujourd'hui