Édition du

mercredi 03 août 2022

Première lecture

« Je t’aime d’un amour éternel »
Jr 31, 1-7
Lecture du livre du prophète Jérémie

En ce temps-là – oracle du Seigneur –,
je serai le Dieu de toutes les familles d’Israël,
et elles seront mon peuple.
Ainsi parle le Seigneur :
Il a trouvé grâce dans le désert,
le peuple qui a échappé au massacre ;
Israël est en route vers Celui qui le fait reposer.
Depuis les lointains, le Seigneur m’est apparu :
Je t’aime d’un amour éternel,
aussi je te garde ma fidélité.
De nouveau je te bâtirai,
et tu seras rebâtie, vierge d’Israël.
De nouveau tu prendras tes tambourins de fête
pour te mêler aux danses joyeuses.
De nouveau tu planteras des vignes
dans les montagnes de Samarie,
et ceux qui les planteront
en goûteront le premier fruit.
Un jour viendra où les veilleurs crieront
dans la montagne d’Éphraïm :
« Debout, montons à Sion,
vers le Seigneur notre Dieu ! »
Car ainsi parle le Seigneur :
Poussez des cris de joie pour Jacob,
acclamez la première des nations !
Faites résonner vos louanges et criez tous :
« Seigneur, sauve ton peuple,
le reste d’Israël ! »

Psaume

Jr 31, 10, 11-12ab, 13
R/ Le Seigneur nous garde, comme un berger son troupeau.

Écoutez, nations, la parole du Seigneur !
Annoncez dans les îles lointaines :
« Celui qui dispersa Israël le rassemble,
il le garde, comme un berger son troupeau.

« Le Seigneur a libéré Jacob,
l’a racheté des mains d’un plus fort.
Ils viennent, criant de joie, sur les hauteurs de Sion :
ils affluent vers les biens du Seigneur.

« La jeune fille se réjouit, elle danse ;
jeunes gens, vieilles gens, tous ensemble !
Je change leur deuil en joie,
les réjouis, les console après la peine. »

Évangile

Alléluia. Alléluia. Un grand prophète s’est levé parmi nous, et Dieu a visité son peuple. Alléluia.
Mt 15, 21-28
Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus se retira dans la région de Tyr et de Sidon.
Voici qu’une Cananéenne, venue de ces territoires,
disait en criant :
« Prends pitié de moi, Seigneur, fils de David !
Ma fille est tourmentée par un démon. »
Mais il ne lui répondit pas un mot.
Les disciples s’approchèrent pour lui demander :
« Renvoie-la,
car elle nous poursuit de ses cris ! »
Jésus répondit :
« Je n’ai été envoyé
qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. »
Mais elle vint se prosterner devant lui en disant :
« Seigneur, viens à mon secours ! »
Il répondit :
« Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants
et de le jeter aux petits chiens. »
Elle reprit :
« Oui, Seigneur ;
mais justement, les petits chiens mangent les miettes
qui tombent de la table de leurs maîtres. »
Jésus répondit :
« Femme, grande est ta foi,
que tout se passe pour toi comme tu le veux ! »
Et, à l’heure même, sa fille fut guérie.

Méditation

« Seigneur, viens à mon secours ! » On peut admirer à bon droit la persévérance de cette femme, cette païenne, qui vient intercéder pour sa fille et obtenir de Jésus sa guérison. Mais on peut aussi remarquer le chemin d’humilité que vit cette maman. Alors qu’au début de la rencontre elle se manifeste de manière très forte et que peut-être elle cherche à s’imposer par ses cris, on la voit, progressivement entrer dans une attitude d’humilité. Elle vient se prosterner devant Jésus et reconnaît qu’elle ne peut exiger cette guérison : elle ne la recevra que par pure grâce. Le passage de l’une à l’autre de ces deux attitudes intervient dans cette supplication de la femme : « Seigneur, viens à mon secours », cette invocation qui ouvre chacune des prières que les prêtres et religieux font monter au Seigneur dans la liturgie des heures. Ces cinq mots synthétisent toute la situation de l’homme par rapport à Dieu : ils expriment la confiance et la supplication, ils rappellent que, par nous-mêmes, nous ne pouvons rien mais que lui, par sa grâce, tout devient possible. Cette si courte invocation peut nourrir toute notre journée : laissons-là monter, intérieurement ou à haute voix, à chaque instant.

Méditation par le Père Alain de Boudemange

Chant du jour

Voici le Seigneur, le Fils de Dieu

R. Voici le Seigneur, le Fils de Dieu,
Frayez un chemin pour le Roi des cieux !
Qui pourra soutenir le jour de sa venue ?
Qui restera debout lorsqu’Il apparaîtra ?


1. Levez vos frontons, portes éternelles,
Il entre le roi de gloire !
Au milieu de nous, Il est la lumière,
Voici la joie d’Israël !

2. Pour nous, sur la Croix, pour sauver nos âmes,
Il a pris notre souffrance
Envoyé de Dieu en victime offerte,
Le voici, le Rédempteur.

3. Car voici l’époux, notre Dieu fait homme !
Tous nous verrons son visage.
Alors plus de cris, plus de mort, de peine,
Dieu nous illuminera.

4. En ce jour nouveau, le Seigneur de gloire
Purifiera tout son peuple.
Il fera de nous une offrande pure
Agréable à notre Roi.

5. Veillez dans la nuit, car ce jour est proche,
Dans la foi demeurez fermes.
Viens, Seigneur Jésus, que ton règne vienne,
Nous attendons ta venue.

Refrain final :
Voici le Seigneur, le Fils de Dieu,
Frayez un chemin pour le Roi des cieux !
Attendons dans la foi le jour de sa venue !
En Lui nous revivrons lorsqu’Il apparaîtra
!  

Paroles : Communauté de l’Emmanuel (B. Carraud / G. Pradère)
Musique : Communauté de l’Emmanuel (B. Carraud)


© 2016, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

It seems we can't find what you're looking for.

Belle journée avec DIEU !

Je partage cette page à un ami

Ma prière quotidienne

par email ou avec l'application mobile

INSCRIPTION

au mail quotidien Prier Aujourd'hui

TÉLÉCHARGER

l'application Prier Aujourd'hui