Édition du

lundi 01 avril 2024

Première lecture

« Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité ; nous tous, nous en sommes témoins »
Ac 2, 14.22b- 33
Lecture du livre des Actes des Apôtres

Le jour de la Pentecôte,
Pierre, debout avec les onze autres Apôtres,
éleva la voix et leur fit cette déclaration :
« Vous, Juifs,
et vous tous qui résidez à Jérusalem,
sachez bien ceci,
prêtez l’oreille à mes paroles.
Il s’agit de Jésus le Nazaréen,
homme que Dieu a accrédité auprès de vous
en accomplissant par lui des miracles, des prodiges
et des signes au milieu de vous,
comme vous le savez vous-mêmes.
Cet homme, livré selon le dessein bien arrêté et la prescience de Dieu,
vous l’avez supprimé
en le clouant sur le bois par la main des impies.
Mais Dieu l’a ressuscité
en le délivrant des douleurs de la mort,
car il n’était pas possible qu’elle le retienne en son pouvoir.
En effet, c’est de lui que parle David dans le psaume :
Je voyais le Seigneur devant moi sans relâche :
il est à ma droite, je suis inébranlable.
C’est pourquoi mon cœur est en fête,
et ma langue exulte de joie ;
ma chair elle-même reposera dans l’espérance :
tu ne peux m’abandonner au séjour des morts
ni laisser ton fidèle voir la corruption.
Tu m’as appris des chemins de vie,
tu me rempliras d’allégresse par ta présence.
Frères, il est permis de vous dire avec assurance,
au sujet du patriarche David,
qu’il est mort, qu’il a été enseveli,
et que son tombeau est encore aujourd’hui chez nous.
Comme il était prophète, il savait que Dieu lui avait juré
de faire asseoir sur son trône un homme issu de lui.
Il a vu d’avance la résurrection du Christ,
dont il a parlé ainsi :
Il n’a pas été abandonné à la mort,
et sa chair n’a pas vu la corruption.
Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité ;
nous tous, nous en sommes témoins.
Élevé par la droite de Dieu,
il a reçu du Père l’Esprit Saint qui était promis,
et il l’a répandu sur nous,
ainsi que vous le voyez et l’entendez. »

Psaume

15 (16), 1-2a.5, 7-8, 9-10, 11
R/ Garde-moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge. ou : Alléluia !

Garde-moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge.
J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
Seigneur, mon partage et ma coupe :
de toi dépend mon sort. »

Je bénis le Seigneur qui me conseille :
même la nuit mon cœur m’avertit.
Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
il est à ma droite : je suis inébranlable.

Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
ma chair elle-même repose en confiance :
tu ne peux m’abandonner à la mort
ni laisser ton ami voir la corruption.

Tu m’apprends le chemin de la vie :
devant ta face, débordement de joie !
À ta droite, éternité de délices !

Évangile

Alléluia. Alléluia. Voici le jour que fit le Seigneur, qu’il soit pour nous jour de fête et de joie ! Alléluia.
Mt 28, 8-15
Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
quand les femmes eurent entendu les paroles de l’ange,
vite, elles quittèrent le tombeau,
remplies à la fois de crainte et d’une grande joie,
et elles coururent porter la nouvelle à ses disciples.
Et voici que Jésus vint à leur rencontre
et leur dit :
« Je vous salue. »
Elles s’approchèrent, lui saisirent les pieds
et se prosternèrent devant lui.
Alors Jésus leur dit :
« Soyez sans crainte,
allez annoncer à mes frères
qu’ils doivent se rendre en Galilée :
c’est là qu’ils me verront. »
Tandis qu’elles étaient en chemin,
quelques-uns des gardes allèrent en ville
annoncer aux grands prêtres tout ce qui s’était passé.
Ceux-ci, après s’être réunis avec les anciens
et avoir tenu conseil,
donnèrent aux soldats une forte somme
en disant :
« Voici ce que vous direz :
“Ses disciples sont venus voler le corps,
la nuit pendant que nous dormions.”
Et si tout cela vient aux oreilles du gouverneur,
nous lui expliquerons la chose,
et nous vous éviterons tout ennui. »
Les soldats prirent l’argent et suivirent les instructions.
Et cette explication s’est propagée chez les Juifs
jusqu’à aujourd’hui.

Méditation

Christ est ressuscité ! Il est vraiment ressuscité ! Le jour même de Pâques, nous voyons comment les grands prêtres et les anciens cherchent à étouffer la bonne nouvelle de la résurrection. Ils montent un projet un peu compliqué pour expliquer pourquoi le corps de Jésus ne se serait plus trouvé dans le tombeau malgré le tombeau scellé et les gardes postés pour le surveiller. Nous savons que ce stratagème n’a pas entièrement fonctionné puisque la bonne nouvelle de la résurrection s’est effectivement répandue. Mais nous savons aussi que cette tentation d’étouffer la bonne nouvelle est bien présente autour de nous et éventuellement aussi en nous. Consciemment ou inconsciemment, nous imaginons des scénarios pour minimiser l’impact de la résurrection de Jésus dans nos vies. Alors, aujourd’hui, c’est bien ce que nous sommes appelés à vivre : accueillir pleinement la bonne nouvelle de la résurrection nous conduit à mettre de côté toutes ces fausses excuses qui voudraient nous empêcher de vivre véritablement avec Jésus en hommes et femmes ressuscités.

Méditation par le Père Alain de Boudemange

Chant du jour

A toi, Dieu, notre louange (Te Deum)

1. À toi Dieu notre louange,
Nous t’acclamons, tu es Seigneur,
Devant toi Père éternel,
Le monde entier se prosterne.
Tous les anges chantent ta gloire,
Les esprits des cieux te rendent grâce,
Chérubins et séraphins,
Exultent sans fin devant toi :

R : Saint, Saint, Saint le Seigneur (ter)
Dieu de l’univers.
Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire (ter).

2. Le choeur glorieux des Apôtres,
La sainte assemblée des prophètes,
Les martyrs vêtus de robes blanches,
Tous adorent et chantent ta louange,
En tout lieu ton Église t’acclame,
Père du ciel infiniment saint,
Fils éternel et bien-aimé du Père,
Esprit de puissance et de paix.

3. Seigneur Jésus-Christ, Roi de gloire,
Seigneur, Fils unique du Père,
Tu n’as pas craint pour libérer les hommes
De venir prendre chair d’une vierge.
Tu as vaincu le pouvoir de la mort,
Tu nous conduis sur le chemin du ciel,
Et tu ouvres la porte du Royaume
À tous ceux qui croient en toi.

4. Tu es assis à la droite du Père,
Où tu intercèdes pour nous,
Tu viendras un jour dans la gloire
Pour juger les vivants et les morts.
Par ton sang tu as sauvé ton peuple,
Viens Seigneur à notre secours.
Prends-nous avec tous les saints du ciel,
Dans ta lumière et dans ta joie.

Paroles et musique : Communauté de l’Emmanuel (M. Wittal)


Titre original (EN) : Te Deum (You are God)
© 2000, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

L'encouragement de la semaine

Chers amis,

La lettre Souffle de cette semaine nous questionne sur la façon dont nous vivons les épreuves de nos vies.

A découvrir ici.

Bonne semaine avec Dieu !

Je partage cette page à un ami

Ma prière quotidienne

par email ou avec l'application mobile

INSCRIPTION

au mail quotidien Prier Aujourd'hui

TÉLÉCHARGER

l'application Prier Aujourd'hui