PRIER AVEC...

Le Sacré-Coeur (Paray-le-Monial) pour dimanche 17 avril 2022

Vivre le carême avec le Sanctuaire du Sacré-Coeur

SEMAINE DE LA RESURRECTION

Dimanche

« Je vous l’ai dit, vous m’avez vu, et vous ne croyez point. Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi ; car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. Or, la volonté de celui qui m’a envoyé, c’est que je ne perde rien de tout ce qu’il m’a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour. La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour. » (Jn 6, 36s.)

Christ est ressuscité ! Il est vraiment ressuscité, Alléluia ! Et nous en sommes témoins.

Aujourd’hui, je prie en chantant un Alléluia dans une conscience plus vive de louer Dieu. A la manière des moines, je peux répéter cet alléluia en tout temps et en composant moi-même ma propre mélodie.

Eucharistie, présence réelle.

Nous vivons le mystère du ressuscité qui se révèle souvent dans l’eucharistie. Reconnu à la fraction du pain, nous vivons la communion eucharistique. Tels les disciples d’Emmaüs, nous vivons ce cœur brûlant. Nous expérimentons la vérité de la parole : « Je suis avec vous jusqu’à la fin du monde » (Mt 28, 20).

De retour à notre place, nous vivons cette communion aussi avec chacun puisque nous avons tous « communié au même pain, nous formons un même corps » (1 Co 10, 17). Dans cette communion eucharistique, l’unité entre les membres du corps du Christ est renouvelée. Avec le Christ, leur Tête, ils ont promis de former un seul corps. Ils se sont engagés à livrer leur corps comme il a livré son corps à l’Église : don total, libre, fidèle et indissoluble. Eucharistie et sacrement du mariage, signe de l’amour du Christ pour son Église, sont unis.