PRIER AVEC...

Prier avec le monde entier pour dimanche 06 novembre 2022

La joie de la mission

Méditation : Missionnaire de la joie

La première mission et la première joie de tout Chrétien, c’est peut-être de découvrir l’appel le plus profond de Dieu en nous, cet appel à la vie, à la joie, au débordement de soi-même. Par cette prise de conscience d’être le bien aimé, l’attendu, je me fais missionnaire de ce chemin de vie que Dieu souhaite me faire vivre. En le choisissant, je suis missionnaire de cette joie première même au milieu des vicissitudes.

C’est ainsi qu’Alfred Delp, prêtre jésuite et résistant, écrivait du fond de sa prison alors qu’il allait être exécuté par ses bourreaux nazis : « Comment vivre alors pour être ou devenir capable de joie vraie ? Il faut d’abord prendre au sérieux notre vocation à la joie, comme nous prenons au sérieux notre existence. Il faut, jusque dans la misère et dans la nuit, croire au vœu profond de notre cœur et à la voix de notre Dieu, qui nous disent que nous sommes créés pour la joie, c’est-à-dire pour une vie pleine, qui a un sens, […] qui se sait bénie, envoyée et appelée par Dieu lui-même. »

Perle de leur mission – D’où vient ta joie ?

D’où vient-elle, cette JOIE qui nous transporte à l’autre bout du monde ?

Ne vous y trompez pas, notre mission n’est ni parfaite ni idéale. Il y a des lourdeurs, des difficultés, des incompréhensions, des agacements… […] Mais ! Nous sommes heureux, profondément !

Nous expérimentons ici la joie de la simplicité. Nous ne manquons de rien à Fianarantsoa, mais il y a moins de choix, moins de tentations et notre superflu finit par ne plus nous manquer.

Nous expérimentons aussi la joie de l’humilité et du détachement. Nous apprenons à lâcher prise ! Ce n’est pas tout à fait à la mode, pourtant, c’est libérateur. Nous nous efforçons de rester à notre place dans un esprit de service, à l’écoute des besoins et des façons de faire si différentes.

Nous expérimentons encore la joie de vivre pleinement le temps présent. « Mora mora » comme on dit ici, (doucement) ! Quel choc de passer d’un monde à 100 à l’heure à ce mode de vie.

Nous expérimentons enfin la joie de la présence à l’autre. Nous apprenons, avec nos frères malgaches, à prendre le temps pour l’autre et nous y prenons goût ! Être avec eux sans avoir forcément quelque chose à faire, se donner des nouvelles avant de rentrer dans le vif du sujet. Ralentir, écouter.