AU FIL DES JOURS...

Marcher avec les saints

Edition du

29/12/2023

Thomas Becket

Thomas Becket est né à Londres en 1118 ou en 1120. 

Thibaut du Bec, l’archevêque de Cantorbéry, le remarque et se met à l’apprécier vivement. Il le charge de missions de représentation importantes dans lesquelles il réussit excellement. Lorsque le poste de chancelier d’Angleterre devient vacant, Thibaut conseille au roi Henri II Plantagenêt de nommer Thomas Becket à ce poste. C’est chose faite le 11 janvier 1155. 

Une grande amitié se noue entre le roi et Thomas Becket. Henri II compte sur lui et sur l’amitié qui les lie pour mettre l’Église sous son pouvoir et se débarrasser des privilèges dont jouissent les clercs. 

À la mort de Thibaut du Bec, le roi impose Thomas Becket comme successeur. 

À partir de ce moment, s’opère un changement radical dans la vie et la personne de Thomas Becket. Il devient un prélat entièrement dédié à Dieu, vivant dans l’ascèse, pratiquant les mortifications, s’occupant des pauvres. En même temps, il devient un fervent défenseur de l’indépendance et de la liberté de l’Église face au pouvoir royal. D’ami du roi qu’il était, Thomas devient son principal opposant. 

Cette opposition va amener Thomas, après un séjour en exil en France, à donner sa vie. Le 29 décembre 1170, les 4 hommes pénètrent armés dans la cathédrale. Ils trouvent l’archevêque en prière et le frappe sauvagement. 

Immédiatement après sa mort, le peuple vénère Thomas Becket comme saint et martyr. Il est canonisé moins de 3 ans après sa mort par le pape Alexandre III. 

Retrouvez d'autres publications de cette édition

AU FIL DES JOURS...

Marcher avec les saints

Vous pouvez y accéder en vous abonnant à l'email de prière ou en téléchargeant l'application "Prier Aujourd'hui"