PRIER AVEC...

Marcher avec les saints pour samedi 26 novembre 2022

Angèle Merici

Angèle naît en Italie vers 1474. Entre 1490 et 1492, elle perd successivement sa mère, sa sœur aînée et son père.

Orpheline à 18 ans, elle est recueillie par son oncle maternel et est traitée comme une domestique. Elle prend l’habit de tertiaire franciscaine.

Une fois adulte, Angèle revient dans sa maison natale et mène une vie de paysanne de son temps. Elle reçoit l’appel à fonder une compagnie de vierges, mais elle continue sa vie cachée de paysanne pendant une vingtaine d’années, entre 1493 et 1516. 

En 1516, son directeur spirituel  l’envoie à Brescia pour aider une veuve riche. Angèle reste une année avec cette femme. Ensuite elle décide de rester à Brescia où elle déploie une activité apostolique incessante mais discrète. Une foule de gens qui assiègent la chambre d’Angèle pour connaître son avis. Une des spécialités d’Angèle est de réconcilier des ennemis ou d’apporter la paix dans les familles en dispute. Elle est tellement appréciée que les habitants de Brescia l’appelle leur Mère.

Ce n’est que vers l’âge de 60 ans que la Compagnie dont elle a reçu les prémisses dans sa jeunesse prend forme : des jeunes filles sont attirées par l’exemple de sainteté et le style de vie évangélique d’Angèle.

La fondation officielle a lieu le 25 novembre 1535. Elles sont 28 à signer un registre indiquant leur appartenance à la Compagnie de Sainte Ursule qui est absolument révolutionnaire pour son temps car ce sont des consacrée qui vivent dans le monde.

Angèle meurt le 27 janvier 1540. Ses funérailles réunissent toute la ville de Brescia car tous étaient attachés à elle. Elle est canonisée en 1807 par Pie VII.