AU FIL DES JOURS...

Souffle

Edition du

10/06/2024

Temps de chien

Temps de chien

Ces dernières semaines, dans quelques groupes WhatsApp dont je fais partie, les messages concernant la météo ont connu un développement exponentiel. Un dimanche de mai, alors que tombaient des cataractes depuis l’aube, j’en reçus un qui invitait à avoir « le soleil dans le cœur pour ne pas déprimer ». Ce fut salutaire : renonçant à la morosité qui entamait déjà mon moral, j’ai chaussé mes bottes en caoutchouc, enfilé une parka et je suis sortie me promener dans les ruelles de la capitale en chantant sous la pluie !

Et toi, quels sont tes états d’âme par temps de chien ? Lorsque tu attends légitimement de savourer enfin les plus belles journées ensoleillées de l’année et qu’au dehors, tout est désespérément gris, froid et pluvieux. Ton moral est-il récemment descendu aussi bas que les températures de ce printemps 2024 ? Comment réagis-tu lorsque tes projets sont contrecarrés par des circonstances indépendantes de ta volonté ?

Dans la Bible, Dieu déclare : « Quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison : elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc. »

Comment fonder ta maison intérieure sur le roc, afin que la pluie, les torrents et les vents des aléas et des tribulations de la vie ne l’engloutissent pas ? En vivant le temps présent comme un don de Dieu : que tu sois croyant ou non, tu peux accepter ce qui ne dépend pas de toi et mettre ton énergie à changer ce qui dépend de toi. Comme pour la météo, cela requiert une vigilance accrue et un comportement adéquat : accueillir la vie comme elle vient et s’adapter avec souplesse et douceur.

Voici trois petits pas pour faire face aux aléas de la semaine :

– faire contre mauvaise fortune bon cœur, en coupant court à toute rumination et en posant un acte qui ajoutera de la vie à ta vie ;

– prendre des nouvelles de quelqu’un qui vit dans une région ou un pays frappés par les récentes inondations ;

– confier chaque jour à Dieu en les nommant les lieux et les personnes victimes des intempéries ou du réchauffement climatique.

Bonne semaine et bon vent !

Témoignage – “Je donnais tout ce que je pouvais pour survivre” 

Pauline lutte contre les séquelles d’un gros accident de ski et contre la maladie de Lyme qui l’handicapent au quotidien. Elle s’épuise face à cette violence et n’y arrive pas. Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle peut être heureuse malgré la souffrance. intérieure que Jésus est ressuscité. Une espérance qui ne le quitte plus.

Article – Défense de se plaindre

Hygiène mentale. Bigre ! Nos ruminations nous empêchent de trouver des solutions à nos problèmes. C’est décidé, on change le disque.

 

Par ici, on dit pas “la pluie”, on dit la “pleue” parce que c’est encore plus mouillé 

Louis de Funès (La soupe aux choux)

Retrouvez d'autres publications de cette édition

AU FIL DES JOURS...

Souffle

Vous pouvez y accéder en vous abonnant à l'email de prière ou en téléchargeant l'application "Prier Aujourd'hui"